Nouvelle-Zélande: le gouvernement détricote la politique environnementale de Jacinda Ardern

En Nouvelle-Zélande, le gouvernement a de nouveau suscité l'indignation de l'opposition et des mouvements de défense de l'environnement. Il a annoncé son intention de revenir sur l'interdiction des nouvelles explorations pétrolières et gazières décidée en 2018. Depuis plusieurs mois, la nouvelle coalition de droite détricote les politiques climatiques mises en place par l'exécutif précédent, de centre-gauche, et menées par l'emblématique Jacinda Ardern.

Ce dimanche 9 juin, le gouvernement de droite dirigé par Christopher Luxon a annoncé revenir sur l'interdiction d'explorer de nouveaux gisements de pétrole et de gaz. Cela va à l’encontre des recommandations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui préconise de laisser sous terre toutes les réserves d'énergies fossiles non encore explorées pour pouvoir freiner le réchauffement de la planète et ses effets délétères.

Hier samedi, plusieurs milliers de Néo-zélandais ont manifesté à Auckland notamment, contre un autre projet du gouvernement conservateur, lui aussi jugé climaticide par la gauche et les mouvements écologistes. Il s’agit de la « fast-track bill », une loi pour accélérer les grands projets d'infrastructures comme les routes, mines, barrages et logements notamment, en contournant des règlementations environnementales.

L'économie prioritaire


Lire la suite sur RFI