Nouvelle-Zélande : une fraude lors de l'élection de l'oiseau de l'année

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le Kiwi d'Owen, la plus petite espèce des Kiwis, a été propulsé en tête du classement grâce à des votes frauduleux.
Le Kiwi d'Owen, la plus petite espèce des Kiwis, a été propulsé en tête du classement grâce à des votes frauduleux.

« La fraude électorale n'est pas la méthode kiwi. » Laura Keown a été obligée de taper du poing sur la table. Il faut dire que la porte-parole du concours de l'oiseau de l'année, organisé depuis 2005 en Nouvelle-Zélande, a de quoi être agacée. Selon RNZ, la radio publique néo-zélandaise, une fraude a été découverte dans les premières heures du lancement des votes. Près de 1 500 voix avaient été attribuées au Kiwi d'Owen (la plus petite espèce des Kiwis), qui s'est retrouvé en tête du classement. Mais il s'agissait de votes frauduleux, exprimés depuis de fausses adresses e-mails dont les adresses IP étaient toutes localisées à Auckland, la ville la plus peuplée du pays.

Ces votes ont été annulés et le concours a continué comme si de rien n'était. Il n'a pas été précisé si une enquête avait été ouverte. « C'est une chance que nous ayons repéré ce petit kiwi essayant de se faufiler avec 1 500 voix supplémentaires. Mais il devra jouer selon les règles, comme tous les autres oiseaux, pour gagner la compétition », a ajouté Laura Keown dans un communiqué, relayé également par CNN. « En tant qu'emblème national d'Aotearoa [le nom maori de la Nouvelle-Zélande, NDLR], le Kiwi d'Owen incarne les valeurs de démocratie, d'équité, d'égalité et d'honnêteté des Néo-Zélandais. Nous ne tolérons pas les votes illégaux émis pour notre mignon petit oiseau. »

L'Albatros des Antipodes en favori

L?élection de l?oiseau de l?année a été lancée en 2005 par l?association environnemental [...] Lire la suite