Nouvelle-Zélande: une attaque terroriste dans un supermarché fait six blessés

·2 min de lecture

Un homme proche du groupe jihadiste Etat islamique a poignardé vendredi six personnes dans un supermarché d'Auckland, en Nouvelle-Zélande. Il a été tué par la police. 

Un homme proche du groupe jihadiste Etat islamique a poignardé vendredi six personnes dans un supermarché d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, avant d'être tué par la police, alors qu'il était surveillé en permanence par des agents en civil.

La Première ministre Jacinda Ardern s'est dit "dévastée" par le fait que cet homme ait pu commettre cette attaque "détestable" alors qu'il était placé sur la liste antiterroriste.

Ce Sri-Lankais arrivé en Nouvelle-Zélande en 2011 est entré dans un centre commercial de la banlieue d'Auckland, s'est emparé d'un couteau sur un présentoir et a commencé à poignarder des passants, a relaté Mme Ardern.

Selon elle, six personnes ont été blessées, dont trois grièvement, avant que les policiers qui le surveillaient n'ouvrent le feu, dans la minute qui a suivi le début de l'attaque.

"Ce qui s'est passé aujourd'hui était ignoble, c'était détestable, c'était mauvais", a-t-elle souligné. "Cela a été commis par un individu, pas une religion, pas une culture, pas une ethnie. Il porte seul la responsabilité de ces actes".

Interrogée sur les motivations de l'agresseur, elle a expliqué: "c'est une idéologie violente et inspirée du groupe Etat islamique".

L'assaillant était sous surveillance

Mme Ardern a dit ne pas pouvoir tout révéler sur cet homme en raison d'une décision judiciaire passée interdisant la publication d'informations à son sujet. Selon elle, il a effectué un séjour en prison avant d'être libéré faute de motif légal permettant son maintien en détention. D'après des médias néozélandais, l'homme de 32 ans a été poursuivi l'an dernier car soupçonné de préparer une attaque solitaire au couteau.

Le juge avait cependant estimé que la préparation d'une attaque n'était pas en soi un crime selon les(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles