La nouvelle stratégie de l'ESA pour l'exploration spatiale de ces 20 prochaines années, avec Didier Schmitt

·1 min de lecture

À l’heure où la conquête spatiale suscite un regain d’intérêt avec les projets américains et chinois de s’installer durablement sur la Lune et les premières missions humaines à destination de Mars, l’ESA, l'Agence spatiale européenne, a la volonté de jouer un rôle majeur et devenir un partenaire international incontournable des principales étapes de l’exploration humaine et robotique qui s’annoncent.

Au-delà des décisions prises lors de la précédente conférence ministérielle de l’ESA (Space19+), qui ont conforté la vision de long terme dans le domaine de l’exploration, l’ESA doit aujourd’hui non seulement consolider les programmes décidés (continuation de l’ISS, Gateway, retour d’échantillons martiens…) mais aussi offrir à ses industriels et ses communautés scientifiques une « perspective de long terme, garantissant des missions qui se suivent à un rythme régulier et une feuille de route qui s’étire sur au moins deux décennies », nous explique Didier Schmitt, expert sur l'exploration humaine et robotique à l’ESA. Et ça, « c’est nouveau », tient-il à préciser.

En juin, l’ESA a présenté aux industriels européens du secteur spatial ainsi qu’aux représentants d’industries d’autres secteurs les « bases d’un programme d’exploration ambitieux s’étalant jusqu'en 2040 et qui pourrait constituer un outil stratégique de planification couvrant l'ensemble des aspects de l’exploration, de l’orbite basse jusqu’à Mars ». L’ESA s’est donc engagée à définir un programme de long terme, dans lequel l’orbite basse et la Lune constitueront deux objectifs importants qui mèneront aux premières missions habitées à destination de Mars. Lors de cette réunion, « nous avons réussi à aligner l’industrie spatiale sur la stratégie de notre programme ». Cet aboutissement d’un travail de plus de six mois, qui a rassemblé les principaux acteurs de l’industrie spatiale européenne (ArianeGroup, OHB, Thales et Airbus notamment), donne le coup d’envoi à « une feuille de route stratégique qui inclut les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles