Nouvelle secousse de magnitude 3,4 ressentie à Strasbourg

·1 min de lecture

Un nouveau séisme de magnitude 3,4, selon le Réseau national de surveillance sismique (Rénass), a secoué l'agglomération strasbourgeoise vendredi peu après 19H30, quelques semaines après l'arrêt d'un projet de centrale géothermique qui a déclenché une activité sismique anormale dans la région ces derniers mois. La terre a tremblé à 19H33 précisément et l'épicentre de la secousse était de nouveau située au nord de Strasbourg, sur la commune de La Wantzenau. Deux répliques moins fortes, de magnitude 1,9 et 2,2 ont été ressenties peu après.

"Séisme ressenti dans le périmètre de la centrale géothermique de Vendenheim (banlieue de Strasbourg) à 19h33. L’événement a été localisé à proximité du puits injecteur de la centrale en cours d’arrêt", a écrit l'entreprise Fonroche Géothermie qui conduit le projet. Un séisme de magnitude 2,1 avait déjà été ressenti mardi soir vers 23h15 dans la même zone.

Des secousses dues à l'activité humaine

Toutes ces secousses "induites", c'est à dire dues à l'activité humaine, se sont produites à quelques kilomètres d'un site accueillant ce projet de centrale géothermique conduit au nord de Strasbourg, sur les communes de Vendenheim et Reichstett, et dont la préfecture du Bas-Rhin a annoncé le 7 décembre l'arrêt définitif, après plusieurs autres séismes induits plus ou moins intenses (dont un de magnitude 3,5 début décembre) survenus ces derniers mois.

"Les puits sont en observation. Le réservoir revient lentement vers sa pression naturelle et ce relâch...


Lire la suite sur Europe1