Une nouvelle série de tirs nord-coréens au lendemain d'une pluie record de missiles

AP - Shuji Kajiyama

Après une journée marquée par une salve record de tirs, la Corée du Nord a lancé ce jeudi 3 novembre trois nouveaux projectiles, dont un missile balistique intercontinental (ICBM) qui a apparemment échoué, selon l'armée sud-coréenne.

Selon l'état-major interarmées sud-coréen, trois projectiles – deux missiles à courte portée suivis d'un missile balistique intercontinental (ICBM) – ont été lancés jeudi matin par le Nord en direction de la mer du Japon. « Le lancement d'un ICBM par la Corée du Nord s'est vraisemblablement soldé par un échec » pendant la séparation du deuxième étage de la fusée, a affirmé l'armée sud-coréenne.

À lire aussi : La Corée du Nord tire une vingtaine de missiles, Séoul dénonce une «invasion territoriale»

Les sirènes d'alerte aérienne ont retenti pour le deuxième jour consécutif dans l'île sud-coréenne d'Ulleungdo, située à 120 km à l'est de la péninsule coréenne, ont rapporté les médias locaux. Une alerte a également été déclenchée dans le nord du Japon même si, contrairement à ce qu'avaient affirmé dans un premier temps les autorités, le missile n'a finalement pas survolé l'archipel. Selon le ministre de la Défense Yasukazu Hamada, le projectile a « disparu au-dessus de la mer du Japon ».

Dynamique de provocation réciproque

Cela fait de nombreuses semaines que les tensions grimpent, mais l’intensité des tirs de ces derniers jours augmente dramatiquement le risque d’une erreur d’un côté ou de l’autre du 38e parallèle qui pourrait avoir des conséquences désastreuses.

(Et avec AFP)


Lire la suite sur RFI