« Une nouvelle réalité » : projet d’attentat déjoué, les Islandais sous le choc

Quatre Islandais soupçonnés de préparer des attaques ciblées visant des institutions d’État ont été arrêtés.  - Credit:HALLDOR KOLBEINS / AFP
Quatre Islandais soupçonnés de préparer des attaques ciblées visant des institutions d’État ont été arrêtés. - Credit:HALLDOR KOLBEINS / AFP

« C'est un jour un peu noir dans notre histoire, le fait de devoir faire face à la menace terroriste. J'espérais que ce jour n'arriverait jamais. C'est donc une nouvelle réalité », a déploré Fjölnir Sæmundsson, président du Syndicat national des policiers, au journal télévisé de la chaîne publique RÚV jeudi soir. Jamais l'Islande n'a été confrontée au terrorisme sur son sol ni n'avait fait l'objet de menaces. L'opération antiterroriste conduite mercredi est aussi sans précédent : une cinquantaine de fonctionnaires sur les quelque 700 que compte l'île ont été mobilisés, dont l'unité d'élite spécialement habilitée devant ce genre de circonstances.

Au total, quatre Islandais d'une vingtaine d'années ont été appréhendés dans deux municipalités près de la capitale Reykjavík, mais seuls deux – considérés comme les plus dangereux – sont restés en garde à vue. « Il n'y avait aucune raison d'exiger la garde à vue des deux autres », a précisé la police dans un communiqué. Les perquisitions dans neuf lieux différents ont permis aux enquêteurs de mettre la main sur un copieux arsenal : des dizaines d'armes à feu, dont certaines semi-automatiques, et des armes fonctionnelles imprimées en 3D, ainsi que des milliers de cartouches.

Les autorités ont confirmé que le Parlement islandais et la police elle-même faisaient partie des cibles potentielles de ces projets en préparation. D'après la presse locale, les suspects auraient évoqué la possibilité d'un passage à l'acte lors [...] Lire la suite