Nouvelle plateforme en Guinée : les partis veulent parler d'une seule voix face à la junte

·1 min de lecture

En Guinée, une centaine de partis politiques ont mis en place une plateforme dénommée Collectif des partis politiques. Un front contre la junte militaire soupçonnée de vouloir se maintenir au pouvoir. La nouvelle coalition a été lancée au siège de l'opposant Cellou Dalein Diallo. Les leaders politiques comptent faire des propositions concrètes au conseil national de rassemblement et développement pour la réussite de la transition dans le pays. Les détails à Conakry avec Malick Diakité.

Les forces de sécurité ont tiré mardi des gaz lacrymogènes sur des manifestants descendus dans la rue au Soudan pour protester contre le pouvoir militaire, deux jours après la démission du Premier ministre. Des milliers de manifestants se sont rassemblés dans la capitale soudanaise et sa banlieue Omdourman, ainsi que dans les villes de Port Soudan et Nyala, la capitale du Darfour méridional, malgré le déploiement massif des forces de sécurité.

Le gouvernement tunisien a finalement dévoilé la raison de l'emprisonnement d'un ancien ministre de la justice. Noureddine Bhiri est suspecté de terrorisme. Membre du parti islamiste Ennahdha, il avait pourtant joué un rôle majeur dans l'accession au pouvoir de l'actuel président de la Tunisie, Kaïs Saied. Et justement, des voix critiques se font de plus en plus entendre dans le pays : il ne s'agit pas seulement de dénoncer les arrestations d'opposants, c'est le mode de gouvernance du président Kais Saied qui est visé. Il gouverne par décret après avoir prolongé plusieurs fois le régime d'exception. Reportage de Lilia Blaise et de Hamdi Tlili.

Cheffe d'édition : Célia Caracena


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles