Nouvelle-Orléans : attaque à la machette à l'aéroport

Attaque violente à l'aéroport international de la Nouvelle-Orléans vendredi soir. Un homme armé d'une machette et d'une bombe insecticide s'en est pris à des agents chargés du contrôle des passagers.

Il est parvenu à entailler le bras droit d'un employé et à atteindre au visage avec son spray deux autres agents, au moment où ces derniers vérifiaient les cartes d'embarquement.

Alors qu'il tentait de s'enfuir, un policier a fait feu sur l'agresseur, le touchant au visage, à la poitrine et à la cuisse, a expliqué le shérif Newell Nomand. L'individu a été arrêté, comme on le voit ci-dessous. Il a été emmené à l'hôpital. Les employés blessés ont été pris en charge par les secours.

L'homme arrêté

Les coups de feu ont provoqué un mouvement de panique dans l'aéroport. Certains passagers se sont jetés au sol, d'autres se sont réfugiés dans les boutiques environnantes pour se mettre à l'abri. Une des balles tirées par le policier a légèrement touché au bras un voyageur.

Une journaliste du Boston Globe, Farah Stockman, était présente sur place. Elle a partagé des photos sur Twitter. "Beaucoup de gens terrifiés. Des femmes pleurent. Quelqu'un est semble-t-il tombé et ça a créé de la panique. Les policiers arrivent en courant, ce qui crée plus de panique", a-t-elle tweeté.

Tweet de F. Stockman

 

L'enquête en cours

"Nous ne savons pas si cet individu faisait partie des voyageurs. Nous suspectons que non", a ajouté le shérif. Pour le moment, seule son identité et son âge ont été communiqués par les forces de l'ordre : Richard White, 63 ans.

La situation "est sous contrôle et l'aéroport est sécurisé", a indiqué le maire de la Nouvelle-Orléans, Mitch Landrieu.'Il n'y a plus de menace pour le public désormais, l'aéroport est revenu à une situation normale", a-t-il affirmé. Il a conclu son communiqué de presse en saluant le courage du policier qui est intervenu.