La nouvelle Marianne porte une cocarde britannique et fait polémique

« J’ai réalisé [l’image en couleurs] spécialement pour la rencontre avec le président de la République sans la soumettre aux responsables de La Poste. Ce sont les couleurs du drapeau français » , assure l'auteur.  - Credit:PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP
« J’ai réalisé [l’image en couleurs] spécialement pour la rencontre avec le président de la République sans la soumettre aux responsables de La Poste. Ce sont les couleurs du drapeau français » , assure l'auteur. - Credit:PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP

Une Marianne bien française avec une cocarde… britannique. Il n'en fallait pas plus pour énerver certains élus, rapporte Le Figaro. La nouvelle Marianne, annoncée ce mercredi en Dordogne par Emmanuel Macron, qui sera représentée sur les timbres, a en effet les couleurs inversées.

La cocarde française, arborée sur le bonnet phrygien, est composée de trois cercles aux couleurs différentes : rouge à l'extérieur, blanc au milieu et bleu à l'intérieur. Or, ici, les couleurs sont inversées : le rouge est à l'intérieur et le bleu à l'extérieur. Ce qui représente la cocarde britannique, adoptée notamment par la Royal Air Force.À LIRE AUSSI Emmanuel Macron : opération séduction chez les francs-maçons

L'artiste de cette nouvelle Marianne, Olivier Balez, a assuré à nos confrères : « J'ai réalisé [l'image en couleurs] spécialement pour la rencontre avec le président de la République sans la soumettre aux responsables de La Poste. Ce sont les couleurs du drapeau français. » Et que cette cocarde « n'est pas celle du bonnet phrygien ».

Les critiques fleurissent

Les critiques n'ont cependant pas attendu pour fleurir sur les réseaux sociaux. « Nous aimons beaucoup nos amis et alliés britanniques ! De là à mettre leur cocarde, la cocarde inversée, sur nos timbres... Les graphistes de La Poste ont-ils une once de culture ? » s'agace le député (LR) Jean-Louis Thiériot, sur X.

À LIRE AUSSI Emmanuel Macron peut-il vraiment élargir le champ du référendum ?

Antoine Léaument, député LF [...] Lire la suite