Une nouvelle espèce de mosasaure découverte au Maroc

·2 min de lecture

C'est la troisième nouvelle espèce de ce reptile marin décrite dans la région en une année.

Sur Terre régnaient les dinosaures et dans les mers, les mosasaures faisaient la loi. Ces emblématiques reptiles marins du Crétacé pouvaient atteindre les 15 mètres de long, et pas le double tel qu'il apparaît dans le film . Ce qui était largement suffisant pour s'imposer sous les eaux de l'époque, sans compter sur leurs mâchoires garnies d'une double rangée de dents et suffisamment puissantes pour déchiqueter l'équivalent d'une baleine ! De nombreuses espèces sont connues et une nouvelle vient d'être découverte au Maroc.

Mauvaise vision

Baptisé Pluridens serpentis, ce mosasaure est connu grâce à deux crânes complets avec leurs mâchoires découverts retrouvés dans des dépôts datant de la fin du crétacé (-72 à -66 millions d'années) au Maroc. C'est un animal de grande taille : les crânes indiquent qu'il pouvaient mesurer entre 5 et 6 mètres de long et les plus gros spécimens pouvaient peut-être dépasser les 10 mètres. Les mâchoires sont longues, robustes et munies d'une centaine de dents plutôt petites, elles ressemblent à des crocs.

Le mosasaure ne devait donc pas chasser de grosses proies mais plutôt des petits poissons ou des calmars. Pour les traquer, il ne pouvait pas compter sur ses yeux qui sont relativement petits par rapport à ceux d'autres mosasaures. En revanche, son museau était bardé de nerfs, ce qui laisse supposer que ce dernier était sensible aux variations de pression de l'eau provoquées par le passage d'une proie, une adaptation que l'on retrouve chez les serpents de mer. Sans doute utilisait-il aussi, comme eux, sa langue bifide pour détecter les signaux chimiques envoyés par son environnement. Des indices, des cicatrices sur les mâchoires d'autres Pluridens et l'épaisseur chez ce nouveau indiquent que les gros mâles devaient sans doute se livrer à des combats violents.

Grande diversité marocaine

La découverte de Pluridens serpentis porte le nombre d'espèces de mosasaures de la fin du crétacé trouvées au Maroc à 13 dont 3 rien que pour cette dernièr[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles