Une nouvelle espèce découverte… sur Twitter !

Nathalie Mayer, Journaliste

Sur Twitter, il ne circule pas que des vidéos de chats dans des postures délicates ou de bébés pandas à croquer. On trouve aussi des images d’intérêt scientifique. La preuve avec cette image postée par Derek Hennen, chercheur à Virginia Tech (États-Unis). Une photo d’un mille-pattes sur laquelle Ana Sofia Reboleira, chercheuse au Musée d’histoire naturelle du Danemark, a repéré « quelque chose ressemblant à un champignon ».

Après vérification, elle a trouvé plusieurs spécimens de ces champignons sur les mille-pattes américains de l’impressionnante collection du musée. Ils n’avaient jamais été documentés auparavant. Le champignon en question a été baptisé Troglomyces twitteri. Une espèce de Laboulbeniales, un parasite fongique minuscule qui s’attaque aux insectes et aux mille-pattes, jusqu’alors inconnue.

Les Laboulbeniales ressemblent à de minuscules larves. Ils vivent à l’extérieur des organismes hôtes. Ici, sur les organes reproducteurs. Sur la photo partagée sur Twitter, la présence de ces champignons est repérée par des cercles rouges sur un mille-pattes de l’espèce Cambala annulata. © Derek Hennen, Virginia Tech
Troglomyces twitteri au microscope. © Ana Sofia Reboleira, Musée d’histoire naturelle du Danemark

Selon Ana Sofia Reboleira, qui s’exprime ainsi dans un communiqué, la découverte a été rendue possible, d’une part grâce au partage de cette photo sur Twitter et d’autre part, grâce à la vaste collection du Musée d’histoire naturelle du Danemark. Montrant à la fois l’importance que les réseaux sociaux peuvent prendre pour ceux qui font la science. Et la grande valeur des collections de musées.

> Lire la suite sur Futura