La nouvelle doyenne de l'humanité est sœur André, une Française âgée de 118 ans

·1 min de lecture

Après l'annonce du décès de la Japonaise et doyenne de l’humanité Tane Kanaka à 119 ans lundi 25 avril, c'est désormais une française qui est la personne la plus âgée au monde. Sœur André a 118 ans et vit dans le sud du pays.

C'est la très sérieuse base internationale de la longévité qui est chargée de recenser les personnes les plus âgées au monde, et selon ce registre, après le décès de Tane Kanaka à 119 ans, c'est désormais sœur André la doyenne de l'humanité.

De son vrai nom, Lucile Randon, elle a fêté ses 118 ans en février dernier. Née en 1904, ses premiers souvenirs remontent à la Première Guerre mondiale et c'est au sortir de la deuxième qu'elle entre dans les ordres et prend le nom de sœur André.

« Le Bon Dieu ne me veut pas »

Elle passe alors la majeure partie de sa vie à s'occuper d'orphelins et de personnes âgées jusqu'à ses 75 ans, lorsqu'elle prend une retraite bien méritée. Après trois décennies passées dans un Ehpad dans les montagnes de Savoie, elle vit à Toulon dans le sud de la France depuis qu'elle a 105 ans.

Interrogée sur le secret de sa longévité, cette fervente catholique estime tout simplement que « le Bon Dieu ne me veut pas », même si elle répète qu'elle souhaite tout de même qu'il finisse par la rappeler à lui. En attendant, les années continuent de passer, et si sœur André est encore loin du record de Jeanne Calment morte à 122 ans, la nouvelle doyenne de l'humanité espère tout de même la détrôner.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles