Nouvelle décision sur la demande de mise en liberté de Patrick Balkany

La cour d'appel de Paris rend son arrêt ce lundi concernant la deuxième demande de mise en liberté déposée par Patrick Balkany après sa condamnation à 5 ans de prison pour "blanchiment de fraude fiscale".

Patrick Balkany retrouvera-t-il sa liberté à deux jours de son procès en appel pour "fraude fiscale"? Pour que la balance penche en faveur du maire de Levallois-Perret, il faudrait que la cour d'appel de Paris répondent favorablement à deux demandes défendues lundi dernier devant la justice. Lors d'une nouvelle audience, Patrick Balkany et sa défense ont demandé la baisse du montant de sa caution et sa mise en liberté.

Condamné dans deux volets différents avec mandat de dépôt à chaque fois, Patrick Balkany a obtenu sa remise en liberté, dans la partie "fraude fiscale", à la condition de payer une caution fixée à 500.000 euros afin de garantir sa présence lors des prochaines échéances judiciaires. Le couple Balkany a rapidement fait savoir qu'il était dans l'impossibilité de payer cette somme, une cagnotte avait d'ailleurs été lancée par des Levalloisiens. Selon l'entourage, cette cagnotte s'approche des 150.000 euros.

Des finances sinistrées

Lors de l'audience de lundi dernier, Me Romain Dieudonné, l'avocat qui a remplacé Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey, a fait valoir qu'il n'y avait pas de risque de fuite de son client. "Personne n’imagine que Patrick Balkany va abandonner femme et enfant, personne n’y croit", a plaidé le conseil, précisant que l'"interdiction de paraître" de son client dans la région parisienne et ses "ennuis de santé" "assure déjà sa représentation en justice et l'empêche de fuir".


Me Dieudonné...


Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :