Vers une nouvelle crise des semi-conducteurs ?

![CDATA[]]

C'est une crise qui continue de secouer l'industrie automobile mondiale et qui pourrait s'aggraver dans les prochains mois. La situation tendue sur les semi-conducteurs revient sur le devant de la scène suite aux tensions entre la Chine et les Etats-Unis, après la visite de Nancy Pelosi à Taïwan. La présidente de la chambre des représentants, numéro 3 du gouvernement américain, a provoqué la colère du gouvernement chinois qui promet des représailles militaires dans les prochaines heures. Une situation qui risque d'avoir un très mauvais impact sur la production des semi-conducteurs.

Le numéro un des semi-conducteurs tire la sonnette d'alarme

TSMC est le premier producteur de semi-conducteurs au monde. L'entreprise fournit l'industrie automobile, informatique et aéronautique. L'entreprise travaille notamment avec les plus grandes entreprises comme Qualcomm et Apple. Un géant qui représente 50 % du marché mondial. La Chine lorgne depuis plusieurs années sur le contrôle de l'île de Taïwan, notamment pour le contrôle de cette usine de semi-conducteurs.

"Personne ne peut contrôler TSMC par la force"

Mark Liu, PDG de TSMC

Une menace qui inquiète le PDG de l'entreprise TSMC, qui a donné une interview à nos confrères de CNN, lundi, pour avertir des prochaines tensions autour de la production des semi-conducteurs. Le PDG de TSMC, Mark Liu, craint notamment une invasion militaire de la Chine à Taïwan. Selon ses mots, "personne ne peut contrôler TSMC par la force. En cas d'usage de la force militaire ou d'invasion, les installations de TSMC deviendront inopérantes". Mark Liu précise également que l'entreprise "dépend d'une connexion en temps réel avec le monde extérieur, avec l'Europe, le Japon et les États-Unis". Il explique donc que le...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles