Une nouvelle comète Atlas à observer dans Orion ce week-end près de Bellatrix

Xavier Demeersman, Journaliste
·2 min de lecture

C/2020 M3 (Atlas) a été découverte le 27 juin dernier par le système de télescopes Atlas (Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System), depuis l’archipel d’Hawaï, précisément à Haleakala et Maunaloa. Ce programme qui est à l’affût des astéroïdes et des comètes potentiellement dangereux n’en est pas à sa première prise, et on se souvient de la très prometteuse C/2019 Y4, aussi surnommée comète Atlas (c’est plus facile à retenir), il y a quelques mois, qui a malheureusement fini en nuage de poussière sous l’effet du Soleil.

Superbe photo de la nouvelle comète Atlas lors de son passage sous les trois étoiles de la ceinture du Chasseur, non loin de la nébuleuse d'Orion. © Michael Jager, Twitter

Ce qui n’est pas le cas de ce nouveau noyau cométaire qui est passé près de notre étoile, le 25 octobre dernier sans ce que cela ne l’est menacé. Le petit astre glacé se dirige à présent vers le point de son orbite le plus proche de la Terre, entre notre planète et Mars, à quelque 53,6 millions de kilomètres. Ce sera le 14 novembre. Son activité devrait diminuer tout doucement désormais, à moins q’un sursaut ne survienne et ne la rende soudainement plus brillante.

Étoiles filantes, Mars, Saturne, Jupiter : ce qu’il ne faut pas rater dans le ciel de novembre

Actuellement de magnitude 8, C/2020 M3 n’est malheureusement pas visible à l’œil nu. Néanmoins, rien n’est perdu si vous avez une paire de jumelles à la maison. Vous pourrez alors l’« épingler » sans difficulté au sein d’Orion depuis votre balcon ou votre jardin. Et encore mieux avec un télescope ou une lunette.

Orion et ses principales étoiles. Le 13 novembre, C/2020 M3 (Atlas) approche de la guerrière Bellatrix. © SkySafari
Orion et ses principales étoiles. Le 13 novembre, C/2020 M3 (Atlas) approche de la guerrière Bellatrix. © SkySafari

La comète...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura