La Nouvelle-Calédonie se reconfine après 3 cas de coronavirus

·3 min de lecture

L'archipel qui applique une stratégie "Zéro Covid", a rendu obligatoire la vaccination pour toute personne de 18 ans et plus.

CORONAVIRUS - La Nouvelle-Calédonie va se reconfiner dès mardi 7 septembre, après la découverte de nouveaux cas de coronavirus dans l’archipel, a annoncé ce lundi 6 le président du gouvernement calédonien. 

Trois cas autochtones de coronavirus ont été enregistrés sur le territoire a précisé lors d’une conférence de presse lundi soir Louis Mapou, le président calédonien. “Il s’agit de trois personnes résidant en Nouvelle-Calédonie, mais à distance les une des autres, sans aucun lien entre elles et n’ayant pas voyagé récemment”, a précisé le dirigeant local dans un communiqué.

Les trois patients ont été hospitalisés, dont un en réanimation. Sur les 3 cas positifs, deux personnes étaient non vaccinées et symptomatiques. La troisième personne, vaccinée et asymptomatique, a été testée avant d’embarquer pour un voyage. Des investigations sont en cours pour identifier de possibles cas-contacts. 

La découverte de ces cas autochtones “signifie que le virus a commencé à circuler en Nouvelle-Calédonie”, a souligné le chef du gouvernement, avant d’annoncer le troisième confinement de l’archipel, qui applique une stratégie “zéro Covid”.

Cette nouvelle phase de restrictions strictes commencera mardi 7 septembre à 12h heure locale, pour une durée de 15 jours. Les établissements scolaires, universitaires et les crèches seront fermés, tout comme les restaurants, boites de nuit et autres établissements recevant du public. Les employeurs sont encouragés à recourir au télétravail. Les déplacements hors du domicile seront interdits, à l’exception des déplacements pour raisons médicales et professionnelles sur présentation d’une attestation. Les réunions collectives, familiales ou cultuelles, ne sont pas autorisées. 

Vaccination obligatoire pour tous dès 18 ans

Ce nouveau confinement vise bien sûr à casser la chaîne de transmission du virus. Toutefois, le gouvernement souhaite également en profiter pour accélérer une campagne de vaccination qui patine.

À la date du 3 septembre, seuls 30% de la population de l’archipel était entièrement vaccinée, soit 71.000 personnes sur les 270.000 habitants que compte l’archipel. Une situation qui a conduit le gouvernement à voter à l’unanimité l’obligation vaccinale pour toutes les personnes majeures

Cette obligation s’appliquera également à tous les voyageurs souhaitant se rendre dans l’archipel, rare territoire au monde encore exempt de Covid-19. Les personnes non vaccinées se verront refuser l’entrée du territoire.

Le texte voté ne prévoit toutefois pas pour l’instant de sanction pour les personnes qui refuseraient de se faire vacciner. Une amende de 175.000 Francs Pacifique (1475 euros) sera en revanche infligée aux personnes exerçant une profession jugée à risque (agents aéroportuaires, personnel de santé) non vaccinées avant le 31 décembre.

Les experts estiment que seule une couverture vaccinale d’au moins 60% pourrait éviter au système de santé de s’effondrer en cas d’épidémie. Le manque de personnel spécialisé est criant en Nouvelle-Calédonie, notamment du fait des restrictions d’accès au territoire mises en place en mars 2020 en raison de la crise sanitaire.

“La vaccination est, je le rappelle, le meilleur moyen, voire seul, de se protéger des formes graves du Covid et donc de préserver nos capacités hospitalières. C’est l’enjeu de ces prochains jours”, a déclaré Louis Maupou ce lundi.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles