Nouvelle-Calédonie: prévu pour 2023, le référendum sur le statut du territoire reporté sine die

En Nouvelle-Calédonie, il n’y aura pas de référendum « de projet » sur un nouveau statut du territoire en juin 2023, comme l’avait annoncé l’État français au lendemain du dernier et troisième référendum prévu par l’accord de Nouméa. Annonce faite par le ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, au premier jour de sa visite sur le territoire du Pacifique Sud.

Avec notre correspondante à Nouméa, Charlotte Mannevy

Pour une mission destinée à écouter, pendant laquelle aucune annonce n’était à attendre, Jean-François Carenco a frappé fort. En renvoyant à une date indéterminée un référendum sur un nouveau statut de l’archipel, le ministre se donne une latitude dont l’État avait bien besoin. « On le fera quand on sera prêt », a-t-il dit.

Le calendrier semblait en effet intenable. Cela fait déjà deux ans qu’indépendantistes, non-indépendantistes et gouvernement national ne se sont pas retrouvés autour d’une table. Et le fossé s’était encore aggravé depuis le référendum contesté de décembre dernier. Les indépendantistes décrétant tout simplement le calendrier caduc et que désormais, ils ne parleraient plus que d’indépendance pure et simple.

« Je suis sûr qu’il y a un chemin »


Lire la suite sur RFI