La Nouvelle-Calédonie fête l'igname

La fête de l'igname ouvre le calendrier de la nouvelle année kanak. 200 kg d'igname ont été récoltés spécialement pour cette cérémonie et cuisent dans des marmites. "Ça fait déjà une semaine qu'ils ont commencé le travail. On part en tribu et après les familles se rapprochent de la commune et nous du bord de mer pour faire la fête", témoigne Amélie Watrone, habitante de la tribu de Goro. La tradition est perpétuée par cette tribu du sud de la Nouvelle-Calédonie. Chasse à la tortue autorisée Parmi les six clans qui la composent, le clan de la mer est chargé de pêcher la tortue, indispensable à la confection du repas. "Ce n’est pas n'importe qui qui pêche la tortue, c'est le clan de la mer. Et quand il ramène la tortue pour la cuire, ce n’est pas n'importe qui qui coupe la tortue", explique Jean-Charles Akougni, membre du conseil des chefs de clan de la tribu de Goro. Chaque année, la tribu de Goro est la première à lancer les festivités de l'igname, une cérémonie culturelle symbolique pour renforcer les liens entre clans.