Nouvelle-Calédonie : deux personnes blessées par arme à feu dans la banlieue de Nouméa

Les victimes sont des agents de sécurité d'un centre commercial. Une enquête a été ouverte. Les faits se sont déroulés dans une zone où des barrages persistent.

Deux agents de sécurité d'un centre commercial ont été blessés, dont l'un grièvement, par arme à feu dans la nuit de vendredi à samedi au Mont-Dore, dans la banlieue de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, a indiqué à l'AFP le procureur de la République Yves Dupas.

Une enquête diligentée par la section de recherche de Nouméa est en cours suite à des violences contre deux agents de sécurité", a-t-il déclaré. Selon le procureur, "une première victime est grièvement blessée et la seconde plus légèrement". Selon un témoignage rapporté par le principal média de l'archipel, Nouvelle-Calédonie La 1ère, trois coups de feu ont été entendus.

Les faits se sont produits deux jours après une première tentative des forces de l'ordre de dégager et sécuriser l'axe de circulation principal du Mont-Dore. L'opération avait mobilisé deux hélicoptères, des véhicules blindés et près de 200 gendarmes qui ont essuyé de nombreux tirs d'armes à feu. La situation n'est toujours que très partiellement maîtrisée.

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, l'Association citoyen mondorien précise que "la route est toujours bloquée" à hauteur de Saint-Louis, coupant tout accès à la capitale et rendant difficile l'approvisionnement de certains commerces. L'association constate également que "les barrages se sont renforcés sur le pourtour du Mont-Dore et que la traversée de ces barrages est de plus en plus angoissante".

Dans un communiqué, le supermarché à proximité duquel se sont déroulés les faits, qui est l'un des principaux de la zone, a indiqué qu'il resterait fermé jusqu'à nouvel ordre.

Le 15 mai, un gendarme de 22 ans avait perdu la vie après avoir été touché par une balle à la tête, dans le même quartier.

Article original publié sur BFMTV.com