Nouvelle-Calédonie, États-Unis, Colombie : les informations de la nuit

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : des militants indépendantistes mis en examen. Onze militants indépendantistes, arrêtés mercredi en Nouvelle-Calédonie, ont été mis en examen et seront placés en détention provisoire en métropole, ont annoncé samedi leurs avocats. Parmi les prévenus, figurent Christian Tein, le chef de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT), et sa chargée de communication Brenda Wanabo. “La CCAT est accusée d’avoir organisé des manifestations, qui ont dégénéré en violences”, explique la BBC. “Neuf personnes, dont deux gendarmes, ont été tuées et des centaines d’autres blessées dans les émeutes, pillages et incendies criminels qui ont secoué l’archipel” à la mi-mai, rappelle la radiotélévision britannique. M. Tein sera incarcéré à Mulhouse et Mme Wanabo à Dijon. L’avocat de M. Tein a fait part de sa “stupeur” face à ces détentions en métropole, tandis que le conseil de Mme Wanabo s’est déclaré “extrêmement choqué et abasourdi”.

Vague de chaleur record aux États-Unis. “Une vague de chaleur exceptionnelle, assortie de températures torrides, frappe une grande partie des États-Unis depuis une semaine, et dans de nombreux endroits, la canicule est loin d’être terminée”, observe NPR. Samedi, “plus de 100 millions de personnes aux États-Unis étaient sous alerte à la canicule”, principalement dans les États du centre, du sud et de la côte est. Des records de températures ont été enregistrés dans la région de Baltimore (plus de 38,3 degrés Celsius) et dans la banlieue de Washington (37,8 degrés). “Averses et orages” sont également au programme du week-end, “le sud du Wisconsin et le nord-est de l’Iowa étant sous alerte de crues soudaines”, ajoute la radio américaine.

Colombie : trois morts dans un attentat à la voiture piégée. “Un jeune commerçant, une vendeuse de rue et un policier auxiliaire ont rejoint la longue liste des victimes du conflit armé” qui sévit dans le département de Nariño, dans le sud-ouest de la Colombie, rapporte El Tiempo. Les autorités ont révélé samedi que l’explosion d’une voiture piégée, stationnée non loin d’un commissariat, avait fait trois morts et huit blessés, vendredi, dans la ville de Taminango. Les départements de Nariño, Cauca et Valle del Cauca sont les bastions des groupes armés dissidents des FARC, qui ont rejeté l’accord de paix signé en 2016 entre la guérilla marxiste et le gouvernement colombien.

[...] Lire la suite sur Courrier international