Nouvelle-Calédonie: huit personnes arrêtées dont le leader du mouvement à l'origine du soulèvement

Huit personnes ont été arrêtées ce mercredi matin dont Christian Tein, le leader du mouvement à l'origine du soulèvement contre la réforme du corps électoral, la CCAT, a confirmé le parquet à l'AFP.

Ce mercredi matin, le siège de l'Union calédonienne, qui abrite également des bureaux de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT), a été bouclé par les forces de l'ordre. Christian Tein, considéré comme le dirigeant de la CCAT, l'organisation créée en novembre 2023, a été arrêté. Sept autres personnes accusées par les autorités d'être les commanditaires des violences ayant secoué l'archipel français du Pacifique Sud ont été arrêtées au même moment, mais leur identité n'était à l'heure pas précisée.

À écouter aussi: Rock Haocas (CCAT)Nouvelle-Calédonie: «C'est dans l'intérêt de tous d'apaiser la situation surtout vis-à-vis des jeunes»

Les gardes à vue pourront durer jusqu'à 96 heures, « s'agissant de faits relevant de la criminalité organisée », a précisé le procureur de la République de Nouméa, Yves Dupas dans un communiqué. Le parquet de Nouméa avait ouvert une enquête le 17 mai, notamment pour association de malfaiteurs visant « des commanditaires » présumés des émeutes, dont « certains membres de la CCAT ». Le collectif indépendantiste avait été qualifié d' « organisation mafieuse » par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.


Lire la suite sur RFI