La nouvelle arme sur laquelle compte l’armée française pour se débarrasser des drones ennemis

·1 min de lecture

Les drones... voilà que depuis quelques années, ces petits engins volants prennent une plus grande importance dans les stratégies militaires de nombreux pays. Tant et si bien qu'ils en viennent à représenter une certaine menace. Menace qui "se multiplie, aussi bien en opérations extérieures que sur le territoire national", selon le cabinet de la ministre des Armées Florence Parly. Aussi, cette dernière a-t-elle assisté, mercredi 7 juillet, à une démonstration réussie de la destruction en plein vol d'un mini drone au moyen d'une "arme" qui pourrait s'avérer bien utile à la défense française : un laser. Les armées espèrent que ce système expérimental pourra être opérationnel en 2024.

Selon le ministère, cette démonstration est la première du genre revendiquée par un pays européen, Etats-Unis et Israël étant plus avancés. La démonstration française s'est déroulée à Biscarrosse (Landes), sur un site d'essais de la Direction générale de l'armement (DGA). Le phénomène drone est pour sa part global. Mardi, deux drones piégés ont été lancés contre l'aéroport international d'Erbil au Kurdistan irakien, et lundi, les Américains ont abattu un drone piégé au-dessus de leur ambassade à Bagdad. Plus généralement, l'usage du drone est en train d'évoluer très rapidement comme l'ont montré les différents théâtres de conflit dans le monde, particulièrement la récente guerre au Nagorny-Karabakh, poussant les Etats à investir dans ce domaine, tant pour employer des drones que pour s'en prémunir. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Variant Delta : de nouvelles mesures gouvernementales attendues la semaine prochaine
Une nouvelle affaire très embarrassante pour Éric Dupond-Moretti
Cyberguerre : la Chine pourrait rattraper les États-Unis d'ici 2030
1429 : quand Jeanne d’Arc lançait la reconquête française face aux Anglais
En Australie, la curieuse recette de bière qui réduit les émissions de CO2

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles