Nouvelle apparition officielle de la reine Elizabeth

·2 min de lecture
La reine Elizabeth, le 24 novembre 2021, au château de Windsor. - Steve Parsons - POOL - AFP
La reine Elizabeth, le 24 novembre 2021, au château de Windsor. - Steve Parsons - POOL - AFP

Chacune de ses apparitions est désormais un événement. La reine Elizabeth, brièvement hospitalisée fin octobre a, depuis, largement ralenti le rythme de ses engagements officiels. Si la souveraine de 95 ans a été vue plusieurs fois en public - elle était ce week-end au double baptême de ses deux derniers arrière-petits-enfants - elle est désormais scrutée à chacune de ses apparitions avec une certaine inquiétude.

876450610001_6282423197001

Mercredi, la reine Elizabeth a accordé une audience à Andrew Bailey, gouverneur de la Banque d'Angleterre, au château de Windsor. L'image, relayée sur les réseaux sociaux, par le compte officiel de Buckingham, est très similaire à celle du 17 novembre dernier, lorsque la souveraine a reçu le général Sir Nick Carter.

La relève

"En tant que Chef de l'Etat, sa Majesté rencontre régulièrement des figures diplomatiques, religieuses, militaires et poilitiques" précise la légende sur Twitter, comme pour montrer que la reine n'a pas encore tout à fait passé la main.

Son fils, le prince Charles, qui lui sccèdera, mais aussi sa belle-fille, Camilla Parker-Bowles, prennent pourtant progressivement la relève de la reine à l'incroyable longévité. Elle atteindra en effet l'an prochain, les 70 ans de règne.

L'état de santé de la souveraine inquiète depuis qu'elle a été mise au repos par ses médecins et a passé une nuit à l'hôpital fin octobre. Dimanche, elle devait effectuer son retour en public en observant depuis un balcon une cérémonie en hommage aux victimes des guerres. Mais sa participation a été annulée à la dernière minute, le palais expliquant qu'elle s'était fait mal au dos.

Très chargé début octobre, l'agenda de la reine a été fortement allégé. Elizabeth II a notamment annulé son déplacement à la COP26, à Glasgow (Ecosse), où les princes Charles et William ont représenté la famille royale, ainsi qu'une visite en Irlande du Nord. Elle a depuis tenu des audiences par visioconférence. Au début du mois de novembre, elle avait été aperçue seule au volant d'une voiture. Des images qui avaient rassuré les Britanniques.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles