Nouvelle année noire pour le marché automobile français en 2022

© NHAC NGUYEN / AFP

Le marché automobile français a reflué de 7,8% en 2022, l'embellie des derniers mois n'ayant pas permis de compenser des difficultés mondiales de livraison et des pénuries de puces électroniques. Au total, 1.529.035 voitures particulières neuves ont été mises en circulation l'année dernière, contre 1.659.003 en 2021, à comparer aux 2,2 millions de 2019, avant la pandémie de Covid-19, selon les chiffres publiés dimanche par la Plateforme automobile (PFA), qui représente constructeurs et équipementiers.

Après une année 2020 catastrophique, avec des concessions fermées et une économie morose, le secteur n'avait pas rebondi en 2021: il a rechuté en 2022, en dépit de quatre mois de hausse au deuxième semestre, aussi bien dans le marché du neuf que de l'occasion.

Les Français conquis par l'électrique

Dans ce climat morose, la part des voitures électriques continue de progresser, atteignant 13% des immatriculations totales en 2022, contre 10% l'an dernier et à peine 1% quatre ans plus tôt. Une progression réalisée essentiellement aux dépens des motorisations diesel, qui représentent moins de 16% des immatriculations en 2022, en recul de plus de 5 points par rapport à l'année précédente, et dans une moindre mesure de l'essence, qui reste la catégorie la plus choisie par les acheteurs de voitures neuves avec 37% du marché.

"On est structurellement dans un marché qui a baissé d'un tiers en volume depuis 2019, du fait d'une succession de crises", a déclaré à l'AFP François Roudier, res...


Lire la suite sur Europe1