Le nouvel organigramme des Républicains présenté par Éric Ciotti et aussitôt critiqué par Bruno Retailleau

© Clément Mahoudeau / AFP

L'organigramme de la discorde. Mercredi, Éric Ciotti a dévoilé sa nouvelle équipe qui l'accompagnera dans sa nouvelle mission à la tête des Républicains . Pour cela, le député des Alpes-Maritimes a choisi de s'entourer de deux vice-présidents issus de ses adversaires au Congrès du parti : Aurélien Pradié, le député du Lot qui avait candidaté à la présidence du parti, et François-Xavier Bellamy, un proche de Bruno Retailleau, finaliste de l'élection interne. « J'ai voulu que cette équipe dirigeante soit (...) le reflet de l'unité retrouvée », a-t-il expliqué au Figaro .

« Nos accords ne sont pas respectés »

Mais ces nominations n'ont pas du tout été du goût de Bruno Retailleau qui a déclaré que cet organigramme ne « tenait pas compte des équilibres issus du scrutin ». « Nos accords ne sont pas respectés. Je le regrette. La confiance est le préalable indispensable au rassemblement », a-t-il ajouté sur Twitter. Selon un proche de Bruno Retailleau, « il y avait dans l’accord un poste de secrétaire général délégué pour Othman Nasrou » qui était porte-parole de campagne « mais on a découvert qu’il était dilué au milieu de trois autres ». Par ailleurs des élus « qui devaient figurer à diverses places dans les instances n’y figurent plus ».

...
Lire la suite sur LeJDD