Nouvel appel à manifester le 5 décembre contre la loi « sécurité globale »

Source AFP
·1 min de lecture
133 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, avaient défilé à Paris le samedi 28 novembre (illustration).
133 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, avaient défilé à Paris le samedi 28 novembre (illustration).

L'exécutif est à nouveau sous pression après l'annonce, par le collectif opposé à la proposition de loi « sécurité globale », d'un appel à une nouvelle manifestation samedi 5 décembre à Paris et en France afin d'obtenir le retrait de trois articles de loi et du schéma national du maintien de l'ordre, jugés « liberticides ».

« Tant qu'il n'y aura pas retrait réel des articles 21, 22, 24 de la proposition de loi sécurité globale et du schéma national du maintien de l'ordre, les actions se multiplieront », promet le collectif dans un communiqué, mercredi 2 décembre. La « coordination #StopLoiSécuritéGlobale », nom de ce collectif, appelle à la mobilisation samedi à Paris pour une « marche des libertés et des justices » de la porte des Lilas à la place de la République, dans le nord-est de la capitale, ainsi que « partout ailleurs » sur le territoire.

« Des rassemblements ou manifestations sont déjà prévus dans de nombreuses villes cette semaine », souvent en lien avec « les actions menées dans le cadre de la Journée nationale contre le chômage et la précarité », ajoutent les signataires.

Lire aussi Coignard ? Darmanin et les péchés capitaux

Un article polémique pour l'heure neutralisé

L'article objet de toutes les critiques, qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante d'images de forces de l'ordre, est pour l'heure neutralisé, en attendant son intégration probable dans le projet de loi « séparatismes », présenté le 9 décembre en conseil des ministres. Pour [...] Lire la suite