Nouvel An : une surveillance policière renforcée partout en France

À Paris, les Champs-Élysées, d’ordinaire pris d’assaut par les fêtards pour le réveillon du Nouvel An, seront jeudi 31 décembre beaucoup plus calmes en raison du couvre-feu imposé à partir de 20 heures. "Pas de traditionnel feu d’artifice, les rassemblements et les déplacements sur la voie publique sont interdits, sous peine de s’exposer à une amende de 135 euros. Les contrôles seront fortement renforcés, avec 100 000 policiers et gendarmes déployés pour faire respecter les restrictions", rappelle jeudi matin la journaliste de France Télévisions, Adélie Floch, en direct des Champs-Élysées. La crainte d’une flambée épidémique après les fêtes Par ailleurs, les forces de l’ordre surveillent en amont les réseaux sociaux pour empêcher les rassemblements illégaux. Des arrêtés ont d’ores et déjà été pris par des préfets pour empêcher les ventes d’alcool, de combustibles, de feux d’artifice et de pétards. "Cette soirée du 31 décembre est à haut risque, selon les autorités, qui craignent une flambée épidémique à la suite du réveillon", souligne Adélie Floch.