Nouvel An : ruée chez les poissonniers pour le réveillon

Dans une poissonnerie parisienne, les clients se bousculent dès l’ouverture, jeudi 31 décembre. Christophe Hierax tient cet établissement familial depuis trente ans. "Ça s’annonce très très bien", se réjouissait-il dès le début de la journée. Le poissonnier joue une course contre la montre depuis 1 heure du matin. Avec ses équipes, 300 plateaux doivent être réalisés en quelques heures : une tonne de coquilles Saint-Jacques décortiquées et deux tonnes d’huîtres à ouvrir, dans les règles de l’art. Cinq tonnes de poissons et coquillages vendus Pendant les deux dernières semaines de l’année 2020, Christophe Hierax a vendu 20% de poissons et fruits de mer en plus par rapport aux fêtes de l’an dernier. Cette année, les Français ont partagé un engouement pour les mets raffinés. Dans les paniers, le budget moyen s’établit à une quarantaine d’euros par convive à table. Quitte à être en petit comité, les clients en profitent pour rivaliser de gourmandise. Cinq tonnes de poissons et coquillages ont été vendues pour le réveillon, au total.