Nouvel An : le risque sanitaire lié à la rave party illégale de Lieuron inquiète les autorités

Samedi 2 janvier, les forces de l'ordre se sont massivement déployées à Lieuron (Ille-et-Vilaine) pour déloger les fêtards de la rave party illégale qui s'y tenait depuis jeudi 31 décembre au soir. Les organisateurs ont coupé d'eux-mêmes la musique dans la nuit ; les gendarmes ont pénétré dans l'un des hangars où s'est déroulée la fête et ont empêché les participants de sortir. Chaque voiture qui sortait du site a été inspectée : un contrôle d'identité et de consommation de stupéfiants était de mise. Au total, 1 625 verbalisations ont été dressées. "Nous ne retrouverons jamais 100% des personnes" Au-delà de la répression, c'est l'aspect sanitaire qui inquiète les autorités. Au plus fort de la rave party, 2 500 personnes étaient agglutinées, souvent sans masque. Ainsi, le risque d'un cluster est réel. "Nous ne retrouverons jamais 100% des personnes, mais nous sommes en train de travailler avec l'Assurance maladie pour faire en sorte de pouvoir recontacter l'ensemble de ces personnes", indique Stéphane Mulliez, le directeur général de l'ARS Bretagne.