Nouvel An : un réveillon sous haute surveillance

Une démonstration de force a pris place mercredi 30 décembre au soir sur le Vieux Port de Marseille (Bouches-du-Rhône) : une trentaine de policiers contrôlaient systématiquement tous les véhicules circulant après 20 heures. La tolérance zéro pour tous est de mise ; des contrôles préventifs avant le réveillon du jeudi 31 décembre, où la priorité est d'éviter les rassemblements et les fêtes clandestines. Des arrêtés préfectoraux interdisant la vente d'alcool après une certaine heure "Nous avons mis en place un dispositif qui consiste déjà à détecter de façon précoce les fêtes clandestines pour que tous signalements de fêtes, de rassemblements publics, puissent être pris en compte et que l'on envoie des patrouilles", indique Frédérique Camilleri, préfet de police des Bouches-du-Rhône. La consigne est la même dans tout le pays. Pour faire respecter le couvre-feu, plusieurs départements ont pris des arrêtés préfectoraux interdisant la vente d'alcool après 16 heures en Ille-et-Vilaine, 18 heures dans le Gard, les Côtes-d'Armor, ou encore les Pyrénées-Orientales.