Nouvel An : malgré le Covid-19, la tradition du bain du 1er janvier persiste à Vallauris

·1 min de lecture

15 degrés sur la plage et autant dans l'eau. "On se jette à l'eau", rigole une baigneuse. "Il ne fait pas froid, il fait même très chaud", assure-t-elle au micro d'Europe 1. Gaston aussi a mis son maillot de bain. C'est lui qui a eu l'idée en 1996 d'instaurer ce bain du Nouvel An à Vallauris Golfe-Juan dans les Alpes-Maritimes. "Le jour où je ne le ferai plus, j'aurai un pied dans la tombe et l'autre sur une peau de banane", s'esclaffe-t-il. "C'est une vieille tradition. Et rentrer dans l'eau, ça remue un peu." 

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Et pas question de s'éterniser dans l'eau... Quelques longueurs à peine avant le retour sur la plage. "C'est très, très, très frais", lâche un des courageux, accompagné de plusieurs hommes. Leurs compagnes préfèrent tenir la serviette pour "se réchauffer" et les "accompagner psychologiquement".

De nombreuses annulations

Pour beaucoup, il n'était pas question de manquer ce premier rendez-vous de l'année. "C'est le fait de se rassembler", confie l'un d'eux, d'autant plus "avec les conditions actuelles, c'est un moment sympathique pour bien commencer l'année", en référence à la situation sanitaire actuelle. "Les gens font attention, on n'est pas les uns à côté des autres donc ça va", dit une autre.

Venue avec une dizaine d'amis, Nathalie, en maillot de bain dans l'eau, savoure l'instant sans masque. "Ce sont des moments de convivialité. On est dehors, on est dans l'eau, il n'y a pas trop de risques. C'e...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles