Nouvel An : les livreurs de repas Just Eat appelés à débrayer juste avant le réveillon

·1 min de lecture

La CGT de l'entreprise de livraison de repas Just Eat a appelé à des débrayages vendredi soir pour un "réveillon des livreurs", à Paris et Lyon notamment, afin de réclamer une amélioration des salaires et des conditions de travail. Ludovic Rioux, secrétaire de la CGT des livreurs à vélo de Lyon, dénonce un "turnover extrêmement important, des bas salaires rattrapés par le Smic au 1er octobre" et une prise en charge insuffisante du matériel par l'entreprise.

>> LIRE AUSSIEn Espagne, les livreurs à vélo sont désormais salariés

L'entreprise doit fournir les vélos, estime la CGT

Les livreurs "doivent participer à la location ou utiliser leur vélo personnel, alors que l'entreprise devrait fournir leur outil de travail", souligne-t-il auprès de l'AFP. Autre point de crispation : l'entreprise a récemment mis fin au système de "zonage" pour les 500 livreurs parisiens. Ils peuvent donc, désormais, être amenés à livrer des clients à l'autre bout de la capitale.

"Le travail devient plus physique, avec une augmentation des retards et des prestations de moins bonne qualité", égrène Ludovic Rioux. Hors des grandes villes, les livreurs ne disposent pas toujours d'endroit où se reposer et se réchauffer, ajoute-t-il.

Pas de blocage sur toutes les commandes

Les livreurs mobilisés vendredi ne bloqueront pas les commandes toute la soirée, mais espèrent mettre un "coup de pression" sur leur entreprise en cette date symbolique du 31 décembre. Sollicitée par l'AFP, la direction de Just Eat...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles