Nouvel an : la fête sera dans l’assiette !

Certes, il n’est pas possible de sortir après 20 heures, jeudi 31 décembre, maisl’affluence est forte durant l’après-midi sur un marché parisien. "Le programme, c’est de faire peut-être plus de plats, de faire des choses plus gourmet", indique une acheteuse. Sur l’étal d'un poissonnier, certains viennent récupérer des commandes, et d’autres faire des achats de dernière minute. Il reçoit 15 à 20% de clientèle supplémentaire par rapport à l’an dernier. Varier les plaisirs Certains restaurants n’ont pas totalement baissé le rideau. Près de la tour Eiffel, Pierre-Olivier Lenormand prépare depuis trois jours un menu de fêtes. "On en a profité pour se faire plaisir nous aussi, en tant que cuisiniers, et cuisiner des beaux produits, faire plaisir aux clients", confie ce dernier. Dans ses paniers à 48 euros, on trouve de la mousse de foie gras aux truffes, du saumon rôti, de la crème de morilles ou encore du parmentier de canard.