Nouvel An : Darmanin annonce 20 % de voitures brûlées en moins et 11 % d'interpellations supplémentaires

© REUTERS/Sarah Meyssonnier

Le ministre de l'Intérieur a rendu public le bilan sécurité de cette nuit de la Saint-Sylvestre, qui a marqué le passage à l'année 2023. En marge d'un déplacement de deux jours à Mayotte, dimanche, Gérald Darmanin s'est réjoui qu'il n'y ait eu aucun « incident notable » en France, avant de dénombrer 490 interpellations au total, soit 11 % de plus qu'au précédent réveillon. Une hausse justifiable, selon lui, par « les consignes de fermeté » données aux 90 0000 gardiens de la paix et gendarmes mobilisés pour la soirée. Les individus arrêtés « voulaient tirer des mortiers sur les forces de l'ordre » ou « mettre le feu à des voitures », dont certains pour procéder à des « escroqueries à l'assurance », a ajouté le locataire de la place Beauvau.

Quant aux voitures brûlées, il y en a « à peu près 20 % en moins cette année par rapport à l'année dernière », qui était « déjà une année où il y avait eu moins de véhicules brûlés », a stipulé Gérald Darmanin. Au total, 690 véhicules ont été incendiés ce 31 décembre . En 2022, 874 voitures avaient été détruites à la même date sur le territoire. Le membre du gouvernement a ajouté que la baisse était due « à la présence très importante des gendarmes et des policiers », notamment à Paris.

Lire aussi - Réforme des retraites, inflation, transition écologique... Ce qu'il faut retenir des vœux d'Emmanuel Macron

Un million de personnes sur les Champs-Élysées, pas de débordement

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, paru ultérieurement,...


Lire la suite sur LeJDD