Nouvel An : un couvre-feu hautement surveillé

Pour l’immense majorité des Français croisés par France 2, jeudi 31 décembre dans l’après-midi, ce sera un réveillon sans cotillons et sans excès. Quelques-uns l’avouent, ils n’ont pas voulu renoncer à la fête. "Les restrictions du gouvernement, on en a un peu marre", confie un jeune homme. Face aux risques de rassemblement, le gouvernement affiche la plus grande fermeté. 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés sur tout le territoire pour s’assurer que le couvre-feu est bien respecté. La vente d’alcool interdite dans certains départements Depuis plusieurs jours, des propositions de fêtes clandestines fleurissent sur les réseaux sociaux. Le ministre de l’Intérieur promet la tolérance zéro. "Les propriétaires des lieux auront à répondre devant la justice", a assuré Gérald Darmanin. Une quinzaine de départements ont interdit ou restreint la vente d’alcool. Plusieurs interdisent également la vente de feux d’artifice.