Un nouvel an autour du monde en photos

© REUTERS

Les huit milliards d'habitants de la Terre célébraient dimanche le passage à 2023, laissant derrière eux une année mouvementée entre la guerre en Ukraine, l'inflation, le sacre de Messi et la disparition de figures comme la reine Elizabeth, Pelé ou l'ancien pape Benoît XVI. Après plusieurs années marquées par la pandémie de Covid, un virus toujours présent même s'il est progressivement oublié, l'adieu à 2022 a offert à beaucoup une occasion festive.

A New York, des confettis sont tombés sur la foule réunie à Times Square pour le lâcher de ballons, traditionnel depuis 1907. Des visiteurs du monde entier ont attendu plusieurs heures sous une pluie glaciale pour participer. A Rio de Janeiro, la foule a rempli la plage de Copacabana --jusqu'à deux millions de personnes étaient attendues-- pour des festivités sans règles sanitaires, avant l'intronisation du nouveau président, le revenant Lula. On a "l'espoir d'un nouveau gouvernement qui se préoccupe plus de la santé des personnes", a déclaré Ana Carolina Rodrigues, vêtue de blanc comme c'est la tradition à Rio pour le Nouvel An.

Les célébrations ont cependant été endeuillées en Ouganda, où au moins neuf personnes sont mortes lors d'une bousculade dans un centre commercial de la capitale Kampala, après un feu d'artifice à l'extérieur de l'enceinte. A l'autre bout du monde, Sydney a été l'une des premières grandes villes à sonner le passage en 2023 avec un festival pyrotechnique et un optimisme renouvelé.

De quoi trancher ave...


Lire la suite sur ParisMatch