Nouvel An à Marseille : la police débarque en pleine soirée libertine

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
27 personnes, qui participaient à une soirée « coquine » dans un club privé de Marseille le soir du réveillon, ont été verbalisées. (Photo d'illustration)
27 personnes, qui participaient à une soirée « coquine » dans un club privé de Marseille le soir du réveillon, ont été verbalisées. (Photo d'illustration)

Si une soirée clandestine rassemblant 300 fêtards à Marseille a capté l'attention de la presse locale au lendemain du 31 décembre, un réveillon d'un tout autre genre a également aiguisé la curiosité des médias régionaux. Un club privé de la ville avait en effet lui aussi décidé de fêter le Nouvel An. Aux alentours de 22 h 30, les forces de l'ordre ont interrompu une soirée « coquine » dans le 5e arrondissement de Marseille, rapporte La Provence.

Le journal explique que 27 femmes et hommes, (très) légèrement vêtus pour l'occasion, ont été obligés de se rhabiller. Des PV de 135 euros, pour non-respect du couvre-feu, leur ont été adressés par la police. La vidéaste et la maquilleuse de la soirée ont également reçu une amende. Le président de l'association a, quant à lui, été placé en garde en vue. En pareilles circonstances, le respect des gestes barrières était naturellement voué à l'échec. Interrogé par La Provence, un agent de police s'est laissé aller à quelques confidences grivoises, évoquant des masques « portés sur les yeux » et du gel qui n'était malheureusement « pas hydroalcoolique ».

Lire aussi Eddior, né le 1er janvier à 5 h 24, mis au monde par des policiers

Plusieurs fêtes clandestines pour le Nouvel An

Cet événement organisé dans un club privé n'est pas la seule fête clandestine à avoir été repérée par les policiers lors du réveillon. Outre une soirée ayant réuni 300 personnes à Marseille, les autorités ont ainsi interrompu une grande fête à Chel [...] Lire la suite