Nouvel An : à Lille, les centres de dépistage débordés à l'approche du réveillon

·1 min de lecture

Déjà une longue file d'attente devant un laboratoire Biopath de Lille , dans le quartier de Wazemmes. "Les personnes qui ont fait la pré-demande, vous pouvez avancer s'il vous plaît", crie une salariée du laboratoire. A Lille, comme partout en France, les queues se multiplient devant les pharmacies et les laboratoires à l'approche du réveillon du Nouvel An . Beaucoup de Français veulent se faire dépister au Covid-19 avant de retrouver leur famille et leurs amis.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici 

 

"Les Français veulent être sécurisés"

Dans l'émission Europe Midi , la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a appelé vendredi 31 décembre "chaque auditeur et auditrice d'Europe 1 qui va faire la fête à se faire tester (...). C'est très important", a-t-elle affirmé, soulignant que des autotests étaient vendus en pharmacie.

Si c'est un réflexe pour beaucoup de Français, cela se traduit sur place, où le laboratoire lillois du quartier de Wazemmes est débordé. A l'accueil, Angélique tient un formulaire de dépistage dans les mains. "Cela n'arrête pas du matin au soir", explique-t-elle au micro d'Europe 1. "C'est inquiétant quand même. Il y a beaucoup de PCR. Ce sont les fêtes aussi, donc ils veulent être sécurisés", poursuit Angélique.

"Ne pas mettre ses proches en danger"

Parmi les personnes venues se faire dépister, François, triplement vacciné, veut passer un réveillon de la Saint-Sylvestre tranquille. Il est habitué désormais à se fa...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles