Dans son nouvel album solo "Meilleure vie", Jérémy Frérot interroge la paternité

C'est le retour de Jérémy Frérot, l'ex-chanteur du groupe Fréro Delavega dissous en 2017. Auteur de "meilleure vie", son deuxième album solo, il tourne définitivement la page de ses années aux côtés de Florian Garcia. C'est sur le bassin d'Arcachon que Jérémy Frérot s'est immergé pour composer son nouvel album. Sur le territoire marin de son enfance, il raconte avoir retrouvé le sel de sa vie. "On a réussi à faire un album qui transpire ici, qui transpire cet endroit, parce que j'y étais, parce que ça m'a inspiré. Ma famille m'a inspiré. Mes amis m'ont inspiré. Le confinement a fait que j'avais envie d'entendre quelque chose de beaucoup plus positif, qu'on se sente bien quand on écoute l'album", confie l'artiste girondin. Un beau retour aux racines pour celui qui avait commencé sa carrière en chantant dans les bars du bassin d'Arcachon."Un homme n'a plus besoin de n'être que viril" Dans "Meilleure vie", Jérémy Frérot raconte principalement son rapport à la paternité. Le jeune trentenaire est père de deux enfants. "Aujourd'hui, un homme n'a plus besoin de n'être que viril, ni d'éduquer son fils de manière à ce qu'il soit un homme. On ne dit plus "soit un homme"", ajoute t-il. Ces paroles font écho à ce questionnement. "Regarde moi dans les yeux / Qu'est-ce que tu vois, dis moi", chante t-il à la guitare. Autant son premier album solo "Matriochka" était mélancolique, autant "Meilleure vie" sonne de manière plus heureuse. Un signe que Jérémy Frérot a enfin tourné la page de ses années Fréro Delavega. Après six années de succès avec Florian Garcia, et notamment une révélation devant les caméras lors de la troisième saison de l'émission The Voice, le chanteur girondin avait accusé le coup lors de la dissolution du groupe. Aujourd'hui, il a trouvé son chemin, qui passe par le bassin d'Arcachon.