Nouveaux variant (BA.4, BA.5) en Afrique du Sud : vers une vague en Europe ?

![CDATA[Shutterstock]]

Alors que le gouvernement a annoncé la levée du port du masque dans les transports en commun à compter du 16 mai, voilà que l'Afrique du Sud, où l'hiver démarre, connait une augmentation des cas de Covi-19. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé le 4 mai que deux sous-variants d'Omicron

"l'Afrique du Sud effectue toujours le séquençage génétique que d'autres pays ont cessé de faire, a souligné le dirigeant de l'OMS, . "La 5e vague est arrivée. Prenez soin de vous",le Centre pour l'innovation et la réponse aux épidémies (CERI) basé en Afrique du Sud et dirigé par le Pr De Oliveira, ce même scientifique,

publication
Dans le même temps, le pays a enregistré une augmentation rapide des infections depuis la mi-avril, ce qui suggère un lien avec une circulation accrue de ces variants. Le taux de positivité est actuellement autour de 25% en Afrique du Sud, contre 6% il y a 6 mois et jusqu’à 35% lors du pic observé en décembre dernier en raison de la vague Omicron.Que sait-on de BA.4 et BA.5 ?Ils sont différents des variants BA.1 et BA.2, en raison de deux mutations : mutation augmenterait la capacité de transmission de 20% comparativement au BA.2.L’autre portant sur FlahaultCela dit, les nouvelles sont plutôt encourageante, puisqu’à l’heure actuelle la hausse des contaminations n'est pas associée à une hausse de décès en Afrique du Sud. "Tulio

Pour le moment, ces deux variants semblent très peu présents en France. C’est (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Kératite amibienne : quelle est cette maladie de l'oeil dont a souffert Marie-Sophie Lacarrau ?
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce vendredi 13 mai en direct : annonces, chiffres
Fin du masque ce 16 mai : où restera-t-il (quand même) obligatoire ou recommandé ?
9 boissons et aliments fréquents qui favorisent les maux de ventre
Zoom sur le GHB

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles