"Nouveaux OGM" : "Ces outils peuvent permettre de répondre aux grands défis agronomiques"

·1 min de lecture

La Commission européenne relance le débat sur les " nouveaux OGM ", des organismes modifiés grâce à de nouvelles techniques comme l’édition du génome. Entre les expériences du géant Monsanto et les pudeurs des écolos, il existe une troisième voie où ces outils seraient utilisés pour bâtir une agriculture plus durable, explique le chercheur Pierre Barret.

La Commission européenne a publié ce jeudi 29 avril un avis dans lequel elle ouvre la porte à la révision de la réglementation européenne sur les OGM pour que les variétés issues des nouvelles techniques de sélection puissent être largement cultivées. Une " réponse aux demandes des lobbies de l’agro-industrie " dénoncée par Greenpeace, alors que le ministre de l’Agriculture français Julien Denormandie soutient ces nouvelles techniques, les " NBT ". Pierre Barret, chercheur à l’Inrae et spécialiste des biotechnologiques, éclaire pour Marianne ce débat complexe.Marianne : Comment définir ces nouvelles techniques de sélection des plantes, les fameuses " NBT " ?Pierre Barret : Les NBT ont été définies au niveau européen comme un groupe hétéroclite qui rassemble plusieurs nouvelles biotechnologies. Mais dans les débats actuels on évoque principalement les NGT, les " nouvelles techniques génomiques ", dont la plus importante est l’édition du génome, une révolution scientifique. Emmanuelle Charpentier a eu le Prix Nobel de Chimie en 2020 pour ses ciseaux " CRISPR cas 9 ". Elle a obtenu cette récompense moins de 10 après sa...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?