Nouveaux cas à Lille, cluster à Marseille... où en est le variant britannique du Covid-19 en France?

·1 min de lecture

Le variant britannique en France repéré dans les Hauts-de-France. Lundi matin, l'agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France a annoncé avoir identifié deux cas du variant britannique du Covid-19, peut-être plus contagieux et donc plus inquiétant, à Lille (Nord). Le lancement, lundi, dans la ville proche de Roubaix d'une vaste campagne de dépistage devrait permettre de faire le point sur la présence de ce variant dans la métropole lilloise. Ces deux cas, qui datent de la fin du mois de décembre, se situent "sur Lille, dans le milieu professionnel médical", et sont "clos sur le plan du suivi épidémiologique", a précisé devant la presse le directeur général de l'ARS Benoît Vallet. Il pourrait y avoir un troisième cas  - un chauffeur de poids lourd qui revenait d'Angleterre -, mais les analyses n'ont pas encore confirmé le diagnostic initial.

Une expansion géographique inquiétante. La présence du variant britannique inquiète d'autant plus qu'il est apparu dans plusieurs régions. Le premier cas a été repéré le 25 décembre au CHU de Tours (Indre-et-Loire). Une autre personne, faisant partie d'une famille française résidant au Royaume-Uni et revenue en France pour les fêtes, a été testée positive dimanche dans les Hautes-Alpes. A Marseille (Bouches-du-Rhône), une femme originaire d'Angleterre, rentrée avant les fêtes, a créé un cluster : sur les 45 cas contact de cette patient zéro, 23 ont été testés positifs. Et parmi ces 23,7 personnes ont été identifiées comme porteuses...


Lire la suite sur LeJDD