Un nouveau type de greffe révolutionne le quotidien de trois enfants

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Wide angle Back view at lonely child in hospital room, shot from doorway, copy space (SeventyFour via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les personnes qui reçoivent une greffe doivent prendre des médicaments à vie pour prévenir le rejet de l’organe transplanté. Grâce à une nouvelle approche, trois enfants pourraient ne jamais en avoir besoin.

C’est une révolution dans le monde médical. Trois petits Américains qui ont reçu une greffe de rein ont une vie tout à fait normale trois ans après leurs opérations. Ils n’ont pas besoin de prendre de traitements immunosuppresseurs, pourtant indispensables pour limiter les risques de rejet d’organes. Les raisons de ce succès ont été décrites par les médecins dans le New England Journal of Medicine, et relayées par NBC News (en anglais).

Les trois enfants en question étaient atteints d’une maladie génétique extrêmement rare appelée dysplasie immuno-osseuse de Schimke, qui ne touche qu’une dizaine d’enfants dans le monde. Cette maladie évolue notamment vers l’insuffisance rénale. Pour soigner les enfants, les médecins ont eu recours à une technique innovante reposant sur une double greffe : des cellules souches prélevées dans la moelle osseuse d’un de leurs parents ont été greffées aux enfants en même temps qu’un rein.

Des résultats porteurs d’espoir

Trois ans plus tard, les reins et les systèmes immunitaires des enfants fonctionnent normalement, sans médicaments anti-rejet qui augmentent le risque de problèmes graves, tels que l'hypertension artérielle et le cancer. "Le Saint Graal de la transplantation est la tolérance immunitaire", souligne le Dr Amit Tevar. Cela pourrait aussi avoir l’avantage de permettre aux organes de rester greffés à vie.

Ces résultats prometteurs sont porteurs d’espoir pour tous les types de greffes. L'Agence de Biomédecine indique qu'en 2019, 5 897 greffes ont été pratiquées en France, dont 3 641 greffes de rein, 1 355 greffes du foie et 425 greffes du cœur.

VIDÉO - Le greffon de Charlotte Valandrey vient d'arriver

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles