Nouveau tir de la Corée du Nord près de la frontière avec le Sud

© Kim Hong-Ji

La Corée du Nord a procédé à un tir de barrage dans la nuit de jeudi à vendredi sur une zone maritime "tampon" près de sa frontière avec le Sud, selon Séoul, nouvel épisode de la spectaculaire montée des tensions ces derniers jours dans la péninsule coréenne. Séoul et Washington ont prolongé jusqu'à samedi leurs exercices aériens conjoints, les plus importants jamais réalisés, qui impliquent des centaines d'avions de guerre de part et d'autre, après le tir apparemment raté d'un missile balistique intercontinental (ICBM) par la Corée du Nord jeudi matin.

À lire aussi Après une série de tirs, la Corée du Nord lance un nouveau missile intercontinental, sans succès selon Séoul

Pyongyang a déclaré que la prolongation de ces exercices était "un choix très dangereux et mauvais", et a tiré trois missiles balistiques à courte portée jeudi en fin de journée. Peu après cette annonce, à partir de 23H28 locales jeudi, l'armée de Séoul a détecté environ 80 tirs d'artillerie effectués par le Nord dans une "zone tampon" maritime depuis la région de Kumkang, dans la province de Kangwon sur la côte est du pays.

Ce tir de barrage est "une claire violation" de l'accord inter-coréen de 2018 qui a établi ces zones tampon afin de réduire les tensions entre les deux parties, a déclaré l'état-major sud-coréen. Les Etats-Unis ont dénoncé "le tir illégal et déstabilisateur d'un missile balistique intercontinental". Séoul et Washington ont promis de prendre de nouvelles mesures pour démontr...


Lire la suite sur ParisMatch