Nouveau record de l’inflation dans la zone euro à 8,9%

Nouveau record de l'inflation dans la zone euro. Les prix ont augmenté sur un an de 8,9% au mois de juillet, ils avaient déjà progressé de 8,6% en juin selon Eurostat, l'Office des statistiques de l'Union européenne.

Plusieurs éléments alimentent cette flambée. Les coûts de l'énergie poursuivent leur envolée avec une hausse annuelle de 39,7%, une progression un peu moins élevée qu'au mois de juin (42%). Le prix des biens alimentaires, de l'alcool et du tabac a augmenté de 9,8%. Les biens industriels non-énergétiques progressent de 4,5 % et les services de 3,7%.

Dans ce contexte difficile, la croissance dans la zone euro a tout de même progressé. Le rebond au deuxième trimestre a été de 0,7%, soit un sursaut plus élevé qu'attendu. Toutefois, la situation économique varie fortement d'un pays membre à l'autre.

L’activité stagne en Allemagne, première puissance économique du continent. Malgré ce résultat inquiétant, le pays évite la récession technique. En revanche une inflation record pèse sur les consommateurs et l'industrie.

"Qu'est-ce qui va se passer ensuite ? La plupart des prévisionnistes supposent une baisse du PIB en Allemagne et le reste de l'Europe suivra probablement", estime Vicky Price, chef économiste chez CEBR.

En France, le spectre d'une récession s'est dissipé. Après une chute au premier trimestre du Produit intérieur brut, Paris a connu un rebond de 0,5% au printemps. L'inflation s'est accélérée en juillet en France pour atteindre 6,8% sur une année, soit le chiffre le plus élevé depuis 1985.

Ces quelques éclaircies n'éloignent cependant pas le risque d'une récession à cause de la guerre en Ukraine et de la dépendance européenne à l'égard du gaz russe.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles