Vers un nouveau record des émissions de CO2

·2 min de lecture

En 2020, la crise du Covid-19 a fait baisser nos émissions de dioxyde de carbone (CO2) — faut-il le rappeler, principales responsables du réchauffement climatique anthropique que nous vivons actuellement — pour la première fois depuis près de 30 ans. Une baisse de pas moins de 7 %. Mais, comme après la crise financière d’il y a 10 ans, les experts avaient déjà annoncé plus tôt dans l’année, que 2021 connaîtrait un rebond massif de nos émissions. Le deuxième plus important de l’histoire. En cause notamment, une relance centrée sur des investissements dans les combustibles fossiles. Plus encore dans le charbon — pour lequel les experts attendent une croissance de 5 % en 2021 et de 3 % en 2022 —, pourtant réputé le plus sale d’entre eux.

Un record historique devrait être atteint en 2023.

Aujourd’hui, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) confirme la malheureuse tendance. Nos émissions devraient augmenter cette année, tout comme l’année prochaine. Pour atteindre un record en 2023, dépassant celui établi en 2018. Une prévision loin d’être en phase avec les objectifs de l’Accord de Paris. Car rappelons que les chercheurs estiment que pour réussir à limiter le réchauffement climatique à +1,5 °C, il nous faudrait diviser nos émissions par deux au cours de cette décennie.

L’AIE avance les chiffres suivants. En 2020, le monde a émis 31,4 gigatonnes (Gt) de CO2. En 2025, nous pourrions en être à 34,7 Gt et même à 33,9 Gt si les mesures durables annoncées aujourd’hui par les gouvernements sont mises en place. Or, pour atteindre l’objectif « zéro émissions » en 2050, il faudrait que nos émissions en 2025 ne dépassent pas les… 27,9 Gt !

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles