Le nouveau plan de Taïwan pour stopper une invasion chinoise

·1 min de lecture

Détruire l’ennemi avant qu’il ne débarque sur les plages. C’est en quelques mots, la nouvelle doctrine militaire qu’a adoptée Taïwan pour essayer d’arrêter une potentielle invasion chinoise sur son sol. Cette nouvelle stratégie a été détaillée dans le rapport quadriennal de la Défense, un document important qui trace les prochains objectifs de l’armée taïwanaise pour les années à venir. Le constat des hauts gradés taïwanais est simple : l'État insulaire ne pourra pas faire face aux troupes chinoises, bien trop nombreuses, dans un conflit ouvert sur son territoire. La priorité de l’île est donc de détruire tous les navires et tous les avions ennemis avant qu’ils ne puissent faire débarquer des soldats.

Pour réaliser cette tâche qui semble insurmontable, l’armée taïwanaise devra s’équiper en priorité de missiles à longue portée. Selon le rapport, Taipei est en train de développer son propre système d’armes balistiques, capable de détruire des cibles aériennes, terrestres ou maritimes. Pour l’instant, aucune information supplémentaire n’a été donnée sur cette technologie. Taïwan pourra aussi compter sur les armes vendues par son allié américain. Depuis quelques années, Washington multiplie les contrats d’armement avec l’île.

Ainsi, l’armée taïwanaise sera bientôt équipée du missile croisière AGM-84H spécialisé dans la destruction de navires de guerre. Taïpei disposera aussi du système de roquettes Himars qui a déjà fait ses preuves dans les guerres d’Irak et d’Afghanistan. Les hauts (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : pourquoi l’école n’est pas un foyer de contamination
L’incroyable projet d’une ville de 250.000 habitants sur Mars
A Cannes, la squatteuse de luxe a encore frappé
L’Arabie saoudite mise un montant colossal pour ne plus dépendre du pétrole
Ces enseignes de e-commerce qui fâchent les acheteurs, combien dépensez-vous chaque mois pour vos frais fixes ? Le flash éco du jour