Le nouveau plan de lutte contre la pauvreté attendu mi-mars

Le ministre des solidarités Jean-Christophe Combe le 11 janvier 2023 à l'Elysée. - Christophe Archambault
Le ministre des solidarités Jean-Christophe Combe le 11 janvier 2023 à l'Elysée. - Christophe Archambault

Le Pacte des Solidarités, qui vise à lutter contre la pauvreté, sera publié mi-mars, a annoncé jeudi le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe.

Sa signature annoncée initialement pour fin janvier, est reportée à la demande des collectivités locales, pour approfondir la concertation avec les associations d'élus, a-t-il indiqué devant la presse.

Les ménages pauvres touchés par l'inflation

Le gouvernement mène une concertation pour élaborer cette nouvelle politique qui prendra la suite de la Stratégie pauvreté lancée en 2018.

Cette concertation porte sur quatre axes: la prévention dès l'enfance, la sortie de la pauvreté par le travail, la grande exclusion et l'impact de la transition écologique sur les plus démunis. Elle va être élargie à la "stigmatisation" des personnes en situation de pauvreté, a annoncé Jean-Christophe Combe.

Les associations, organisations syndicales et personnes démunies ont notamment évoqué l'impact de l'inflation lors d'une session du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion (CNLE) à Paris.

L'inflation, à 7% sur 12 mois enines France, impacte particulièrement les ménages pauvres: elle est plus élevée pour les produits alimentaires (+12% et même +20 à 30% pour le pain, les pâtes, les huiles) et l'énergie, des dépenses contraintes, a relevé Jean-Christophe Combe, qui veut améliorer les outils statistiques pour mieux appréhender cet impact.

15% de la population touchée par la pauvreté

Noam Léandri, président du Collectif Alerte, qui rassemble 34 associations de lutte contre la pauvreté, a regretté que "le gouvernement (soit) happé par le dossier retraite". "La réforme des retraites, c'est pour dans 10 ans. La lutte contre la pauvreté c'est pour des personnes qui galèrent tout de suite".

La réforme des retraites "crée de nouveaux droits", notamment une "retraite minimum à 1200 euros". Il s'agit d'"équilibrer" le régime de retraite pour que "les retraités de demain ne soient pas les nouveaux pauvres de ce pays", a répondu Jean-Christophe Combe.

La pauvreté touche près de 15% de la population, selon l'Insee qui définit le seuil de pauvreté comme un niveau de vie inférieur à 60% du niveau de vie médian de la population française.

Les étrangers, les familles monoparentales et les jeunes sont les trois catégories les plus touchées par la pauvreté, selon Noam Leandri, qui espère des "mesures très favorables aux étrangers" dans le projet de loi sur l'immigration.

Article original publié sur BFMTV.com