Nouveau nom pour la Maison de la radio, engagement des antennes, diversité... : les projets de Sibyle Veil

·1 min de lecture

Nommée en avril 2018 à la tête de Radio France, Sibyle Veil aborde la deuxième moitié de son mandat. Refusant de répondre déjà sur la possibilité d'une nouvelle candidature, elle préfère se concentrer sur les mutations qu'elle a lancées et se réjouit des "audiences historiques" de ses différentes antennes.

Vous entamez la seconde moitié de votre mandat : où en êtes-vous?
Quand j'ai pris mes fonctions, plusieurs menaces pesaient sur nous : risque de se voir ubérisés comme d'autres secteurs et affaiblis pour l'avenir ; questions sur la légitimité ou la redevance du service public avec l'urgence de rappeler notre utilité sociale ; et nécessité de le faire en réalisant des économies comme jamais. Deux ans et demi plus tard, nous avons parcouru du chemin.

"

Ce n'est pas parce que nous sommes le service public qu'il faut être lisses ; nos antennes doivent avoir de la personnalité

"

Et maintenant?
Je veux poursuivre le travail entamé sur trois fronts : la qualité éditoriale, et nous avons aujourd'hui des audiences historiques pour chaque antenne, ainsi que l'excellence artistique de nos formations musicales ; la réponse aux nouveaux usages du public, avec des succès numériques qui dépassent nos espérances ; et les évolutions sociales ou d'organisation de l'entreprise. Je veux aussi que Radio France continue à s'engager sur des combats de notre époque comme l'environnement, la lutte contre la désinformation et pour la diversité culturelle et l'égalité. Ces grandes causes méritent qu'o...


Lire la suite sur LeJDD